NAVA : Notre Avenir Vs Appelle

Candide, ou lOptimisme

      

default Candide, ou lOptimisme

   bokio 17 - 17:11

Candide, ou lOptimisme

est un conte philosophique de Voltaire paru Genve en janvier 1759. Il a t rdit vingt fois du vivant de lauteur (plus de cinquante aujourdhui) ce qui en fait un des plus grands succs littraires franais.
Anonyme en 1759, Candide est attribu un certain Monsieur le Docteur Ralph en 1761, la suite du remaniement du texte par Voltaire. Ce titre ronflant donne tout de suite le ton au lecteur qui pourrait hsiter sur le genre de louvrage : conte ou essai ? Art mineur ou art noble ? Lauteur prend, ds les premires lignes, position contre la noblesse aux titres bien plus ronflants que celui-ci. Et que dire du nom du soi-disant docteur Ralph ? Rien de plus quune onomatope qui ne laisse aucun doute sur le ton de cette uvre (voir Thunder-Ten-Tronckh, le chteau de la situation initiale). Cette uvre si ironique ds les premires lignes, ne laisse aucun doute sur lorigine de lauteur, qui ne pouvait faire partie que des Lumires. Et de l penser Voltaire, le doyen des Philosophes, pour le lecteur du XVIIIe sicle, il ny a quun pas. Le plus achev des contes de Voltaire, il sagit galement dun roman de formation.
Le mot candide vient du latin candidus qui signifie blanc : une des interprtations possibles du nom est lexpression de linnocence, voire la navet du personnage.

Contexte

À cette poque, Voltaire vit dans la proprit des Dlices Genve, vritable palais dun philosophe avec les jardins dÉpicure Deux vnements lont rcemment boulevers : le tremblement de terre de Lisbonne du 1er novembre 1755 et le dbut de la guerre de Sept Ans (1756) qui lui inspirent cette rflexion : Presque toute lhistoire est une suite datrocits inutiles (Essai sur lhistoire gnrale, 1756).
Ayant envoy son Pome sur le dsastre de Lisbonne Jean-Jacques Rousseau, celui-ci lui rpond par une lettre dans laquelle il cherche justifier la divine providence, dont Voltaire doute fortement aprs ces vnements. Il prtend, dans le neuvime livre de ses Confessions que Voltaire avait promise tout en lajournant.
De plus, lanne prcdant la publication de cet ouvrage, lEncyclopdie de Diderot et DAlembert, laquelle participait Voltaire, connat un coup darrt par le retrait du privilge royal et la condamnation prononce par le Parlement de Paris aurait donc trouv, avec Candide, un moyen de continuer transmettre les idaux des Lumires. But dailleurs amplement atteint, vu le succs de ce livre qui, au lieu de ne toucher quune lite fortune et cultive comme le faisait lEncyclopdie, a touch presque tous les lettrs.
Depuis sa retraite suisse, Voltaire parcourt la plante en imagination. Peu peu, il dessine certains axes dans un espace symbolique: Berlin et lAllemagne au Nord ; le Prou lOuest, Venise au Sud, Constantinople lEst. Ce sont dj les lieux principaux du conte, les grandes tapes du voyage initiatique de Candide. Il reste les relier : lAllemagne, par exemple, est lie par un mme despotisme la Turquie et lAmrique du Sud maintenant tracs et les personnages peuvent prendre la route. Il faut bien sr crer Candide



Certains critiques[Qui ?]. Ce baron, au nom imprononable, entich de ses quartiers de noblesse, qui va exclure Candide du jardin dEden symbolise la noblesse allemande tandis que le roi des Bulgares est Frdric II qui, en novembre 1757, sest couvert de gloire dans la victoire de Rossbach. Voltaire, qui croyait la dfaite de son ancien protecteur, prend alors conscience de sa navet. Le conte serait alors une revanche sur lhumiliation initiale, sur la brouille qui la spar du roi de Prusse en 1753. Traiter Frdric II de roi des Bulgares est une faon indirecte de rappeler son orientation uelle, le terme de bougre (lui-mme driv de bulgare ) signifiant homo uel au XVIIIe sicle. Voici un extrait dune lettre de Voltaire Madame Denis o le philosophe, invit Berlin, exprime son amre dception :


Je vais me faire, pour mon instruction, un petit dictionnaire lusage des rois.

Mon cher ami veut dire vous mtes plus quindiffrent.

Entendez par je vous rendrai heureux, je vous souffrirai tant que jaurai besoin de vous.

Soupez avec moi ce soir signifie je me moquerai de vous ce soir.

Le dictionnaire peut tre long ; cest un article mettre dans lEncyclopdie. (Berlin, 18 dcembre 1752)
La mise en scne des ordres religieux dans Candide est plutt remarquable. Cela est d au fait que Voltaire avait t lev par les jsuites, pour qui il dveloppe la fois une reconnaissance et une hargne. Cest ainsi quon retrouve des pisodes tels que : Le hros transperce le frre de Cungonde qui est devenu Jsuite.

Personnages



  • Candide, personnage principal de Candide, btard de la sur de monsieur le baron Thunder-ten-tronckh, lesprit le plus simple dont la physionomie annonait son me .
  • Baron Thunder-ten-tronckh, hobereau westphalien.
  • Baronne Thunder-ten-tronckh, sa femme, trs considre pour les trois cent cinquante livres quelle pse.
  • Le fils du baron Thunder-ten-tronckh, jsuite entich de sa noblesse.
  • Cungonde, fille du baron Thunder-ten-tronckh, cousine et amoureuse de Candide. Peut-tre imagine partir des deux matresses de Voltaire : sa nice Marie Louise Mignot Denis et la scientifique, Émilie du Chtelet.
  • Pangloss, professeur de mtaphysico-thologo-cosmolonigologie, prcepteur de Candide et de Cungonde. Peut-tre imagin partir de la duchesse de Saxe-Gotha, Louisa Dorothea von Meiningen, une leibnizienne avec qui Voltaire a beaucoup correspondu.
  • Paquette, femme de chambre de la baronne Thunder-ten-tronckh et bnficiaire accessoire des leons de physique exprimentale du savant Dr. Pangloss.
  • Cacambo, valet de Candide. La copronymie est manifeste.
  • Martin, compagnon manichen de voyage de Candide. Certains critiques pensent que Martin est trait avec sympathie, ce qui signifierait que la philosophie idale de Candide est pessimiste, ce que dautres contredisent en citant la description ngative de Voltaire des principes de Martin et la fin de lhistoire o Martin devient passif.
  • La vieille, bienfaitrice de Cungonde, vocation des marraines des contes traditionnels.
  • Jacques lanabaptiste, bienfaiteur hollandais de Candide au dbut du conte jusqu sa noyade aprs avoir sauv un autre homme.
  • Vanderdendur, ngociant escroc.
Rsum
Candide vivait paisible et innocent chez le baron de Thunder-ten-tronckh, en Westphalie ), reprsentation de Gottfried Leibniz, professait un optimisme bat. Candide partageait cette plnitude dautant plus quil tait amoureux de Cungonde, fille du baron. Un jour, ce mme baron surprend leurs amours et chasse Candide coups de pied dans le derrire .
Son existence ne sera plus quune suite de malheurs. Enrl de force, il assiste une horrible bataille, dserte et passe en Hollande. Il y retrouve son prcepteur rong dune affreuse maladie, la vrole, et apprend que tous les habitants du chteau ont t massacrs. Recueillis par un bon anabaptiste, ils arrivent Lisbonne juste au moment du terrible tremblement de terre ; le navire fait naufrage, leur bienfaiteur est noy : la Providence npargne quun criminel Les deux hommes errent parmi les cadavres et les dcombres ; une parole imprudente les fait condamner par lInquisition prch, fess, absous et bni , aprs quoi il retrouve Cungonde, qui a miraculeusement chapp au massacre de sa famille lors de linvasion des Bulgares. Il est alors amen tuer le grand Inquisiteur et un Juif, qui se partageaient Cungonde comme prostitue, et senfuit en Amrique. Il doit abandonner Cungonde et se rfugie auprs des Jsuites du Paraguay dont le colonel nest autre que le frre de Cungonde, lui aussi survivant. Pourtant, une dispute slve entre lui et Candide, qui pour la troisime fois meurtrier, pourfend son adversaire.
Il chappe de justesse aux sauvages Oreillons et sjourne au merveilleux pays dEldorado o les cailloux sont des diamants. Il en repart combl de trsors, quil perdra en grande partie durant son priple pour rejoindre Surinam o il rencontre un pauvre esclave. Il cherchait slectionner lhomme le plus malheureux de la province et cest Martin, exact oppos de Pangloss dans sa pense, qui lui conte ses malheurs. Aprs bien dautres msaventures, il arrive Venise o il dne avec six rois dtrns, venus au Carnaval oublier leurs dboires. À Constantinople il libre Pangloss miraculeusement sauv, mais devenu galrien et le frre de Cungonde, survivant de la rixe qui les avait opposs, lui aussi galrien. Candide ruin par la ranon demande et par bien dautres escroqueries, retrouve enfin Cungonde enlaidie et aigrie par ses malheurs (en Propontide) ; il lpouse nanmoins et sinstalle avec ses compagnons dans une mtairie o, renonant prorer , ils seront heureux grce au travail qui loigne selon Voltaire trois grands maux : lennui, le vice et le besoin .
Le refrain rsolument optimiste de Pangloss sur le meilleur des mondes possibles , ainsi que le mot de la fin de Candide :




Pangloss disait quelquefois Candide : Tous les vnements sont enchans dans le meilleur des mondes possibles; car enfin si vous naviez pas t chass dun beau chteau grands coups de pied dans le derrire pour lamour de mademoiselle Cungonde, si vous naviez pas t mis linquisition, si vous naviez pas couru lAmrique pied, si vous naviez pas donn un bon coup dpe au baron, si vous naviez pas perdu tous vos moutons du bon pays dEldorado, vous ne mangeriez pas ici des cdrats confits et des pistaches.

Cela est bien dit, rpondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin.
avatar
bokio




: 289
: 29
: algere
/ : etudient
: internet
: 5031140
: 10/07/2007

http://www.bahri.av.ma

    

      


 
: